Bébé Boum

de Josée Bournival

 

Source: Externe

 

Résumé:

Lorsque Lili tombe enceinte pour la première fois, elle est certaine que les neuf prochains mois seront un véritable conte de fées pour elle et son chum. Ils ont tellement désiré ce bébé !

Esther, mère de deux enfants, accueille une grossesse imprévue en silence : son couple bat de l'aile et son mari vasectomisé pourrait croire qu'elle lui est infidèle.
Pour Frédérique, la croix qui apparaît sur le test de grossesse est synonyme d'un paquet d'emmerdes dont il faut se débarrasser au plus vite. Difficile de savoir qui est le père quand on jongle avec autant d'amants.

Même après des années d'essais infructueux, Jeannine espère, à quarante-trois ans, revivre le miracle d'une grossesse avant qu'il ne soit trop tard. Plus qu'un enfant, il s'agit pour elle d'une indispensable rédemption.

Quatre femmes, quatre personnalités, quatre visions complètement différentes, autant de bébés boums. Quatre trames qui s'entremêlent pour tisser une foule de situations savoureuses, de sautes d'hormones cocasses et de rebondissements incessants.

Quatre personnages irrésistibles que vous aurez envie d'adopter. avec ou sans leur progéniture 

 

Mon avis:

Autant le dire tout de suite, j'ai eu énormément de mal à terminer ce livre. Pourquoi? Il est assez long voire trop long mais surtout - surtout! - à cause de Lili.
Ce personnage qui aurait pu être sympathique m'a agacée à cause de son égoïsme et de son égocentrisme. Et vu que le livre est centré sur chacune des protagonistes, j'ai du la supporter plus que nécessaire. 

Concernant les autres personnages, il y a Esther, la meilleure amie de Lili et aussi mère de deux enfants. Elle apprend qu'elle est enceinte alors que son mari est vasectomisé et c'est là que commencent les problèmes pour elle. Elle craint que tous ses secrets n'explosent en plein jour et ils sont nombreux. J'avoue que j'ai eu un peu du mal à m'attacher à elle à cause de son éternel souci du qu'en-dira-t-on. Elle organise tout, pense à tout, refuse de vraiment se laisser aller et fait croire à tous qu'elle vit une vie parfaite. 

Jeannine est la doyenne du groupe. A plus de quarante ans, elle tente avec son mari Gerry d'avoir un enfant pour qu'elle puisse être une meilleure mère pour lui qu'elle ne l'a été avec sa fille, Frédérique. Tantôt agaçante, tantôt touchante, Jeannine est un personnage vrai. "Vrai" dans le sens que c'est le genre de femme qu'on a toutes pu fréquenter un jour pour le meilleur et pour le pire. 

Et la dernière, last but not least, Frédérique. La surprise du roman, la raison pour laquelle je ne me séparerais pas de ce livre. C'est la dure au coeur tendre, la femme indépendante en manque d'affection, la fille de l'exubérante Jeannine. Cette dernière, l'ayant eu à 16 ans, a du enchaîner les boulots pour que sa fille ne manque jamais de rien. Le hic, c'est qu'elle n'a pas pu être très présente et que Frédérique a toujours manqué de l'amour de sa mère. C'est d'ailleurs cette impression de ne pas être importante qui a forgé la carapace de la jeune femme qui en veut à sa mère et qui l'a poussé à ne chercher que les aventures d'un soir pour éviter tout attachement. Mais une grossesse inattendue (de père inconnu) va chambouler sa vie et ses sentiments. 
Frédérique est le personnage le plus développé des quatre, il y a une vraie évolution de sa personnalité. C'est une battante avec des faiblesses, comme je les aime. (Bref, ce n'est pas Lili).

Cette histoire plaira à celles qui aiment l'alternance de points de vue, les romans portant sur les grossesses et les petites pointes d'humour.

Même si je n'ai pas totalement adhéré au roman, je n'irais pas jusqu'à le déconseiller car il peut réserver quelques bonnes surprises à celle qui le lira.